Les Français et la pollution automobile

Pollution au diesel, scandale Volkswagen, COP21, écotaxe, gaz à effet de serre, lutte contre la pollution etc… Cette année 2015 a aussi été marquée, en plus d’un regain de forme des ventes du secteur automobile, par une prise de conscience soutenue des constructeurs automobiles, prônant désormais des véhicules plus verts ainsi que les municipalités et gouvernements… Mais devant tout cela, quel comportement les Français adoptent-ils face à l’ensemble de ces préoccupations ?

pollution-automobile-analyse-station-gaz-polluants

Station de détection & d’analyse de polluants © 20 Minutes

La préservation de l’environnement est un des plus grands défis séculiers. La prise de conscience existe bel et bien, mais il reste néanmoins une application plus soutenue. Une étude réalisée par TNS Sofres pour Mobivia est introduite ainsi :

(…) au regard de l’urgence (25% des émissions de CO2 sont générées par les transports, dont 40% directement liées à la voiture), il est de notre devoir à tous de limiter son empreinte environnementale. 

Les Français sont-ils assez sensibilisés à la pollution ?

Des solutions sont discutées et en cours d’application afin de rendre la circulation plus verte. Mais les rejets de gaz nocifs perpétuels rendent les choses plus compliquées. Si des transports alternatifs sont utilisés (moto, vélo, transports en communs, covoiturage, vélos et pistes cyclables…), le problème de pollution est toujours présent. Les pics recensés dans les grandes villes françaises en sont la preuve, notamment pendant des périodes de fortes activités où d’importants rejets de dioxyde de carbone, d’azote ou de soufre, tous 3 étant gaz à effet de serre sont recensés…

Cependant, la réponse est oui, la France se sent plutôt concernée par les enjeux environnementaux de l’automobile, (66% des interrogés reconnaissent sa nuisance, 70% trouvent les rejets importants), mais elle nie son implication en tant qu’acteur direct (56%). Un effet “L’enfer, c’est les autres”. Enfin, les automobilistes français sont généralement incapables de se séparer de leur véhicule (86%) malgré leur nocivité, car leur importance et utilité sont bien trop grandes.

Une tendance de consommation qui pourrait s’inverser ?

voiture-feuilles

Circulation plus verte ? © Voiture-Eco

L’heure a dernièrement été à la réflexion, avec la tenue du sommet international de la COP21, conférence internationale sur le climat, tenue à Paris du 30 novembre au 12 décembre. Il a pu confirmer la nécessité imminente de la mise en place de solutions eco-friendly et pourrait résonner comme un élément encourageant une consommation plus verte et la création d’alternatives. Pour preuve, la part de ventes de voitures hybrides en France ne fait qu’augmenter : le groupe nippon Toyota (avec Lexus) réalise 44% de ses ventes en France (Yaris, Prius, RAV4…)

Il faut dire également que le scandale du constructeur allemand Volkswagen a suscité de vives réactions, au point que le groupe craigne un net recul de leurs ventes en France.
L’ensemble de ces éléments pourrait nous pousser à croire bel et bien que l’heure est au changement. Et son heure serait plus que bien venue.

Les Français, la voiture & l'environnement

Les Français, la voiture & l’environnement
© Mobivia

Source : Infographie réalisée par TNS SOFRES pour Mobivia, nov. 2015

Partager cet article sur :

Google+ Linkedin Reddit Tumblr+ @Email to

A propos de l'auteur


C'est moi, la nouvelle mascotte de Mister-Auto : Ben Boulon ! Entre quelques coups de clé à molette ou de réparations, moi aussi je peux écrire des articles ! Bon... ils seront pas très sérieux, mais ça peut marcher :) A très vite !