Le marché européen de l’automobile en 2015

Alors que la fin de l’année 2015 approche à grand pas, revenons sur le secteur automobile, ses résultats, ses faits marquants et les perspectives après des années 2013 et 2014 controversées.

Le marché de l’automobile français a connu deux années particulièrement difficiles : 2013 a vu ses pires performances depuis plus de 15 ans, et les constructeurs espéraient une année 2014 plus clémente. Mais ils ont bien été déçus; l’automobile confirmant une méforme dont elle a peiné à se relever…

2015 : de bien meilleures auspices confirmées

renault-meganes-bleues-production-2015

Bonne reprise de la production en France © Le Monde

2015 a néanmoins été synonyme de renaissance, aussi bien en Europe qu’en France. Les chiffres relevés sur toute l’année sont plutôt encourageants. La production européenne a vu ses chiffres augmenter; avec la construction de plus de 16 millions de véhicules (+6,6%, dont 1,1 million en France) ou la hausse du nombre de mises en circulations. Ce net regain de forme, l’Europe le doit à une conjoncture plus clémente, ainsi que la proportion d’exportations vers d’autres marchés comme les États-Unis (28% à elle seule), la Chine (14%), la Turquie ou la Russie par exemple.
Cette année 2015 pourrait être synonyme d’un bon cru pour le marché français, enregistrant ses meilleures performances depuis 2009, avec un bond de 11,3% en termes de production, pour 2,3 millions de voitures neuves vendues.

Principales destinations pour exports - ACEA

Principales destinations pour les exports de véhicules © ACEA

Qui sont les grands gagnants de l’année ?

L’Espagne en a aussi profité pour se relancer, s’imposant désormais comme pays spécialiste de la production de voitures hybrides et électriques. Ce segment de marché progresse, et elle s’est vue confier la construction d’un bon nombre de véhicules de grands noms du secteur auto : Peugeot avec la Partner électrique, Citroën avec la Berlingo électrique, Renault avec la Twizy, Nissan avec la eNV 200… Mais les grands gagnants de l’année 2015 sont bien les pays de l’Est : bien que leur part de voitures exportées est faible par rapport à leurs voisins occidentaux, la main d’oeuvre bon marché attire les constructeurs et la reprise du marché européen joue beaucoup en leur faveur (au point que la République Tchèque surpasse la production issue d’Italie).

… et les grands perdants ?

VolkswagenGate2015

Le scandale « Volkswagen Gate » – 2015

Enfin, il est impossible de parler de l’année 2015 sans aborder le scandale du Volkswagen Gate. On reproche au géant de l’automobile allemand la falsification des résultats de contrôle anti-pollution de ses véhicules. Des analyses faites sur leur motorisation révèlent des quantités de rejet de gaz polluants bien trop importants, contrairement à ce qui est affiché. Le scandale concerne 11 millions de véhicules (dont 1 million en France), ce qui force Volkswagen à rappeler bon nombre de ceux-ci et à procéder à des remboursements. Avec une baisse des ventes annoncée, les incidences médiatiques sans précédent et les remontrances d’ONG environnementales comme Greenpeace, voici une affaire qui fera encore parler d’elle longtemps.

Partager cet article sur :

Google+ Linkedin Reddit Tumblr+ @Email to

A propos de l'auteur


C'est moi, la nouvelle mascotte de Mister-Auto : Ben Boulon ! Entre quelques coups de clé à molette ou de réparations, moi aussi je peux écrire des articles ! Bon... ils seront pas très sérieux, mais ça peut marcher :) A très vite !