La Google Car, la voiture du futur ?

Question légitime avec cette Google Car, n’est-ce pas ? Est-ce une manière stratégique pour Google d’avoir la main mise sur d’autres secteurs que son cœur de métier (Internet), ou est-ce une véritable invention, faisant entrer l’automobile dans une dimension supérieure ? Focus.

Google Car

Google Car

Une nouvelle qui a beaucoup fait parler d’elle ces derniers mois : le magnat de la Silicon Valley Google compte bien sortir sa Google Car, voiture autonome sans conducteur d’ici 2020. Un projet qui commence déjà à être développé et testé depuis cet été et sur lequel le constructeur Ford serait en pourparlers avancés avec Alphabet, la maison mère de Google.

Un autre élément à ajouter au compte des inventions de Google (Glasses, ordinateurs et smartphones Google…) et confirmant sa volonté de changer les modes de consommation actuels. Initiée il y a déjà 10 ans, la création de la Google Car représente un progrès pour la robotique et pour les semi-conducteurs.

Ses composants

La Google Car est composée de:

  • Capteurs et détecteurs : les lasers, radars, caméras et l’ordinateur (équipé d’un système de pilotage automatique) s’occupent de la conduite
  • Un habitacle muni de 2 sièges et des contrôles (démarrage, garage et urgence) & un écran
  • Batteries électriques pour alimenter le véhicule
  • Une forme arrondie afin d’optimiser les angles de vue.
Infographie Google Car

Les composants de la Google Car

Dotée d’un système de géolocalisation, elle utilise intelligemment les espaces et opère selon les situations. Son logiciel intelligent lui permet aussi de reconnaître la signalisation et anticiper les actions selon les objets et utilisateurs de la route. Enfin, elle est dotée d’un régulateur de vitesse permettant une route plus sûre.

La Google Car, pourquoi faire ?

Voiture écologique

Cependant, sa création est-elle uniquement à but mercantile et publicitaire ? Elle peut être perçue comme une confirmation de son emprise et une recherche stratégique d’autres points d’attaque. Les rumeurs d’association avec Ford peuvent en être une preuve. D’ailleurs, l’ambition de Google est clairement affichée : créer un nouveau service de taxis automatiques afin de concurrencer les taxis & les VTC comme Lyft ou Uber.

Mais au-delà même de la conquête d’un autre secteur, nous pouvons discerner en elle un moyen de transport plus vert, participant à la préservation de l’environnement. Et pour cause, le véhicule est 100% électrique, et n’a besoin d’aucune énergie fossile pour fonctionner. Une avancée majeure pour l’automobile au lendemain de la récente COP21 et dans la lignée de la Renault Twizy ou ZOE, la Nissan Leaf, la BMW i3 ou la Tesla Model S.

Encore en cours de finitions, la nouvelle Google Car nous fait entrer dans une toute nouvelle dimension de l’automobile. En plus de commencer à faire circuler ses véhicules en Floride ou en Californie par exemple, un sondage révèle que plus d’un automobiliste sur 2 serait prêt à en acheter une. Reste à attendre sa commercialisation finale.

Partager cet article sur :

Google+ Linkedin Reddit Tumblr+ @Email to

A propos de l'auteur


C'est moi, la nouvelle mascotte de Mister-Auto : Ben Boulon ! Entre quelques coups de clé à molette ou de réparations, moi aussi je peux écrire des articles ! Bon... ils seront pas très sérieux, mais ça peut marcher :) A très vite !