Le sport automobile facteur de progrès

Entre hier et aujourd’hui, depuis la création de la première automobile jusqu’à la parution du dernier concept car en vogue au Salon de Genève, le sport automobile à toujours été un facteur, une source de progrès pour l’industrie automobile. Observons de plus près quels organes mécanique sont concernés…

Les pièces maîtresse dans le sport automobile

Les pneus

Commençons par préciser que l’apparition et la commercialisation massive des pneus hiver pour nos voitures a été possible grâce aux courses de rallye. En effet, c’est en 1949 que pour

Test des pneus

la première fois on équipe ce type de véhicule sportif pour tester les performances des ces pneus hiver fraichement sorti des laboratoires de conception.

La compétition automobile permet donc aux industriels de tester leurs innovations. Prenons l’exemple de Michelin. Ce dernier se sert des 24H du Mans pour tester et valider les futures technologies qui ensuite équiperont nos voitures au quotidien.

L’allumage

Démarrer son véhicule aujourd’hui est d’une simplicité déconcertante. Je ne parle pas du démarreur qui ne fait que mettre en branle le moteur; non, je parle du système d’allumage (bougie d’allumage). Il n’y a pas si longtemps, l’allumage électronique n’existait pas sur nos citadines ou autres berlines. Là encore, ce type d’allumage nous viens en grande partie de la Formule 1. Ce n’est qu’ensuite qu’il a été adapté à nos voitures de série.

L’arbre à came

Sans lui, pas de mouvement des roues car pas de mouvement du moteur. Cette pièce automobile est apparue sur une voiture de sport en 1905 pour la première fois. Encore une fois, c’est la course automobile qui, dans une volonté d’innover, de fabriquer et d’être le meilleur, a été source de progrès pour l’automobile. Il faudra attendre plus de 50 ans pour que l’arbre à came que nous connaissons actuellement équipe nos véhicules.

Le progrès automobile vient de la compétition

Le turbo

Aujourd’hui, une grande majorité des véhicules possédant un moteur diesel possède un turbo. Mais, il faut savoir que cette technologie n’est pas récente car c’est dans les années 20 qu’apparaissent les premiers turbocompresseurs et là encore c’était dans le sport automobile. Quoi de plus normal d’ailleurs car cette pièce sert à augmenter la puissance d’un moteur à explosion.

Les rétroviseurs

C’est en 1911, lors du Grand Prix d’Indianapolis, que remonte la première utilisation du rétroviseur en course automobile. Le rétroviseur dégivrant fait également son apparition lors du rallye de Monte-Carlo au début de années 30. Ainsi, quelques années plus tard seulement, le rétroviseur est introduit dans la production de voiture en série.

Les freins

L’augmentation de la vitesse a rapidement nécessité de se pencher sérieusement sur des freins efficaces. Les freins à tambours et les freins hydrauliques sont essayés pour la première fois à l’occasion du Grand Prix de l’Automobile Club de France de 1914 à Lyon. Leur diffusion sera massive durant l’entre-deux-guerre. Les freins à disque, quant à eux, sont issus de l’aviation mais apparaissent en 1953 aux 24h du Mans et équipent une Jaguar Type C. Les premiers essais de freins ABS sur un véhicule sont réalisés sur une voiture de course dans les années 60.

Amortisseurs et suspensions

Des amortisseurs hydrauliques voient le jour sur des voitures de course dès 1902. Il n’a pas fallu longtemps pour que cette technologie soit développée en série. Plus récemment, la suspension « active » s’adapte au conditions de route, faisant de la voiture un véhicule intelligent. Cette technologie a d’abord été développée pour le milieu de la compétition automobile mais se généralise désormais sur des voitures courantes.

 

Partager cet article sur :

Google+ Linkedin Reddit Tumblr+ @Email to

A propos de l'auteur


C'est moi, la nouvelle mascotte de Mister-Auto : Ben Boulon ! Entre quelques coups de clé à molette ou de réparations, moi aussi je peux écrire des articles ! Bon... ils seront pas très sérieux, mais ça peut marcher :) A très vite !